In the absence of evidence

Dates
Vernissage
Adresse
Artistes
13.03.2021 - 22.04.2021
13.03.2021 11h - 18h
77 Rue des Archives, 75003 Paris

Pour sa deuxième exposition personnelle à la galerie, le collectif d’artistes Quadrature, nous amène dans un cosmos(univers) qui est rempli de mythes, d’histoires et de fictions. Tous se sont apparus pendant une quête de la vérité. Les œuvres tournent autour des frontières entre croyances, hypothèses et connaissances, au vue des découvertes scientifiques et interprétations sociales.

Ainsi l’absence de preuve, des théories, comme des promesses, peuvent engendrer l’espoir, ou la crainte. L’installation sonore CREDO (Cosmic Radio Engine for Delusional Observations) aborde l’une des plus grandes questions de l’humanité: sommes-nous seuls dans l’univers? Avec l’aide d’un réseau de neurones artificiels, qui sont ensuite formés sur des théories humaines et l’exploration de vie lointaine, les artistes aspirent à s’approcher d’une réponse cachée dans le bruit de l’univers.

Des faisceaux vibrants de corps célestes exotiques – autrefois considérés comme des signes de “Little Green Men”- sont transformés en partitions pour l’œuvre audiovisuelle multicanal, explorant les rythmes et les longueurs d’onde de ces “Pulsars” pour des motifs et une harmonie esthétiques.

STONES sert de dispositif de stockage pour toutes les exoplanètes actuellement connues sur lesquelles l’eau liquide pourrait exister et donc où la vie pourrait se développer. Les plaques de granit monolithiques survivront à la civilisation actuelle et pourront donc servir de guide aux générations futures pour trouver une nouvelle maison sur une planète lointaine. Une fois que la situation sur Terre ne leur laissera qu’une seule option: devenir des réfugiés dans l’espace.

Une série de plaques noires aux lignes fines et argentées est la preuve manquante: en 2016, le duo a enregistré les chemins éphémères des objets non identifiés orbitant autour de la Terre. Très probablement des débris spatiaux, cette œuvre hautement spéculative transforme les horribles sous-produits de l’homme issus de l’exploration spatiale en gravures délicates, capturant à jamais leur existence non-officielle.

Le duo basé à Berlin utilise la technologie comme un moyen d’interpréter les “réalités alternatives” avec des données comme matériau principal. Diverses collaborations artistiques et scientifiques ont conduit les artistes Götz et Neitsch de plus en plus loin dans l’espace, fusionnant les points de vue objectifs de la science avec la leur. Une vérité subjective.