The Fan’s Blue

Dates
Vernissage
Adresse
Artistes
17/12/2015 – 28/01/2016  
17/12/2015 18h-21h
Galerie Liusa Wang (15 boulevard Saint-Germain 75005 Paris)

The Fan’s Blue est une exposition personnelle des œuvres de l’artiste CHENG Fan présentée à la Galerie Liusa Wang du 17 décembre 2015 au 28 janvier 2016.

CHENG Fan est né en 1981 à Dongying en Chine, il réside et travaille à Nîmes. L’artiste a été diplômé d’un master en Histoire de l’art à l’Université de Montpellier et en Arts Plastiques à l’École supérieure des beaux-arts de Nîmes. Il est lauréat, à l’occasion du Salon d’art contemporain de Montpellier en 2010, du Grand prix du jeune artiste.

Son approche expérimentale vise à diversifier l’expressivité du langage pictural. Pour ce faire, il emploie des matériaux élémentaires variés comme le bois, le papier, le propylène, le crayon, l’encre de couleur, le charbon ou encore le café. Des compositions d’apparence arbitraire mais sophistiquée trouvent leurs racines dans la méditation philosophique de l’artiste.

Le bleu de CHENG Fan est fin et élégant. L’artiste a choisi la couleur bleue comme le trait d’union de deux cultures différentes. Leurs contradictions sont devenues le thème récurrent de ses œuvres, CHENG Fan ne se confine néanmoins pas à ce simple jeu de symboles, de sorte que ce débat puisse s’élever à un espace de des-identification, un espace où l’on ne dépend plus des concepts traditionnels pour s’attacher davantage à l’essence sensible de la culture même.

Dans la série Élan bleu, c’est l’élan, c’est-à-dire le ruissellement des matières, le penchant naturel de force, qui maintient la vivacité des êtres organiques. L’eau ne connaît pas de forme constante et absolue, mais la dérive et la mobilité éternelle sont ses raisons d’être. La grue, elle, s’envole dans les airs et fait de l’éphémère une éternité. Cet élan perceptible dont la vie est faite est présent de tous temps. CHENG Fan, en saisissant des fragments de cet Élan bleu dans ses moindres détails, dévoile l’immortalité et la vitalité de l’être vivant.

« Les formes déroulées sur le papier, la genèse de la civilisation, la possibilité d’une métamorphose, tout cela doit se soumettre au confort visuel », a déclaré CHENG Fan. On constate toujours un équilibre extraordinaire dans ses œuvres. Ainsi, le bleu et le rouge ; les beautés chinoises archétypales et les grandes marques commerciales occidentales ; le passé et le présent ; le classique et le moderne ; le plan et la profondeur : tout s’harmonise dans une concordance subtile, sans oublier le comique inhérent aux stéréotypes. L’archaïque et le contemporain s’estompent sous la plume de l’artiste de sorte qu’une nouvelle histoire émerge de l’ancienne. Cette ironie élégante, ces plaisanteries sérieuses, sont traduites grâce à une touche fine et légère.